Derniers ajouts dans la catégorie « Vidéos »

La femme Brian Atwood : Modèle hiver 2012

BLOGBA1

 

  • La femme Brian Atwood, édition limitée hiver 2012 est une vile séductrice directement débarquée de la planète Samantha Jones, icône pour laquelle elle allume religieusement un cierge tous les soirs, histoire d’expier ses nombreux péchés.
  • De lingerie fine à parties fines, il n’y a qu’une paire de stilettos colorés et la femme Brian Atwood n’a pas hésité longtemps avant de se lancer à talons perdus dans un enchevêtrement de corps dénudés ruisselant de sueur et de testostérone.
  • Vissées à l’extrémité de jambes longilignes hautement raffermies par ce que les soins offrent de meilleur, les chaussures de la femme Brian Atwood se distinguent par un choix de coupes féminines et valorisantes. À chaque aventure, ses fougueux amants lui en offrent une nouvelle paire qui devra se frayer une place parmi les centaines actuellement présentes dans son placard.
  • Contrairement aux apparences, la femme Brian Atwood est une éternelle romantique et c’est en hommage à Vivian dans Pretty Woman qu’elle arbore avec une fierté non dissimulée une fabuleuse paire de cuissardes en python. Pour elle, si Julia Roberts a réussi à harponner Richard Gere, ce n’est certainement pas à cause de sa perruque chourrée à une danseuse déchue du Crazy mais à ses jambes kilométriques!

L’Homme Burberry Prorsum: Modèle été 2011

  • L’Homme Burberry Prorsum, édition limitée été 2011 est un vilain garçon, un bad boy, un pur, un dur, qui ne craint rien ni personne en Harley Davidson. Sauf que lui, quand il appuie sur le starter, avec tout le gel effet wet/greasy/dirty qu’il se tartinereligieusementchaque matin, sur l’ensemble de son capillariat touffu, rien ne bouge. Être méchant et être dans le vent, oui mais, décoiffé par autre chose que ses mains expertes: faut pas déconner non plus!;
  • L’Homme Burberry Prorsum est un homme qui écoute du rock anglais et qui l’assume, dès lors, hors de question d’arborer une dégaine qui donnerait l’impression qu’il débarque directement d’un clip de Mika ou d’avoir braqué un cirque tenu par le chanteur Sliimy. Du coup, question coloris, il fonce à toute moto vers la discrétion chic et intemporelle: du noir, du gris, du blanc, du bleu marine, du beigeet ôh folie!du moutarde et l’affaire est dans le sacXXLclouté!;
  • Hautement chargé en testostérone, l’Homme Burberry Prorsum, n’en oublie pas sa sensibilité pour la cause: fils de fermier anglais, il n’est pas vache avec les bovins et ne se contente pas d’en portertantôt cloutés en perfectos(avec ou sans manches), tantôt en pantalons skinny …dans les trois quarts de sa garde-robe mais il pavane également avec un portrait de feu Marguerite sur la plupart de ses tee-shirts. Effet bœuf garanti!
  • Fan de récup’et parce que l’essence  de sa grosse cylindrée coûte presqu’aussi cher qu’un de ses manteaux d’hiver (ce qui veut tout dire!)!l’Homme Burberry Prorsum a appris à recycler les filets de pêche des dockers avec lesquels il traîne le long des quais pour s’en faire de chouettes débardeurs en résille. Depuis qu’il porte du filet, l’expression jeu, set et match a pris une nouvelle dimension pour lui;
  • Très souvent, lorsqu’il regarde sa penderie, l’Homme Burberry Prorsum s’auto congratule d’une bonne bièrelight (oui, sinon, il ne rentre plus dans ses fringues taille XXS, modèle garçonnet rachitique) – de l’intemporalité militairement calculée de son dressing. En effet, retrouver des vestes qui rappellent les cotes de maille du Moyen Âge, des bottes très Gestapo qui semblent directement sorties de La Liste de Schindler, et des sandales à mi-chemin entre les Birkenstocks chères aux beatniks des 70′s et les chaussures des belliqueux gladiateurs romains, constitue un véritable cours d’histoire à lui tout seul! Il songe d’ailleurs activement à proposer l’étude de sa penderie comme analyse historique des civilisations anciennes!;

  • L’Homme Damir Doma: Modèle été 2011


    • L’Homme Damir Doma, édition limitée été 2011 est un nomade du désert, du coup, question cheveux, on va au plus pratique sous 40°c à l’ombre et on coupe court – voire boule à zéro (tellement plus écologique que la clim’), on gomine vers l’arrière (pour éviter les perles de sueur dans les yeux) ou alors, cas exceptionnel, on conserve de la longueur mais on la lisse régulièrement! Cette témérité capillaire appelle forcément un effort physique supplémentaire puisqu’il faut donc embarquer dans son sac son sèche-cheveux, sa grosse brosse ronde et son lisseur BabyLiss;
    • Là où l’Homme Damir Doma rejoint Don Camillo, le boucher du coin, les chirurgiens et la serveuse de la cantine, c’est qu’il est également un fan inconditionnel des cache-misère. Oui parce que, pleinement conscient des effets néfastes du soleil sur la peau de son crâne – et surtout pour ne pas imaginer des oasis de Loukoums tous les 3 mètres -  l’Homme Damir Doma ne se déplace jamais sur son chameau sans son chapeau!;
    • S’il ne compte plus les kilomètres de zones arides qu’il parcourt avec ses compagnons de route, cela n’empêche pas l’Homme Damir Doma de soigner son look: veste à unique bouton, chemise sans col, pantalon uni, l’Homme Damir Doma roule sa bosse avec style sur son dromadaire – oui, l’Homme Damir Doma ménage ses montures et alterne les bosses!;
    • L’Homme Damir Doma connaît le désert comme la poche de ses pantalons XXL, par conséquent, dès qu’une tempête de sable pointe le bout de son grain, rouf, il s’enroule façon « Babar le roi des éléphants » dans la carpette frangée qu’il a négociée avec son pote Momo à quelques pattes de chameaux de là. D’ailleurs, certain du sex-appeal de son tapis à franges, l’Homme Damir Doma n’hésite pas à s’en ceinturer la taille ou à le jeter négligemment sur ses épaules viriles, histoire d’en mettre plein la vue à la princesse Jasmine;
    • Parce qu’il a le sens de l’hospitalité, l’Homme Damir Doma choisit systématiquement ses vêtements 6 tailles au-dessus. Ainsi, à la nuit tombée, il s’empresse d’y inviter ses hôtes, métamorphosant aléatoirement son gilet fluide ou son bermuda ample en tente 10 places pour festoyer avec ses potos et fumer quelques taffes de chicha;

    L’Homme Givenchy: Modèle été 2011


    • L’Homme Givenchy, édition limitée été 2011 est un homme viril, fort et solennel, du coup, question cheveux, on ne plaisante pas: on gomine, on peigne et on tire tout vers l’arrière dans un style très « première communion« . Au final, rien ne bouge et on finit pas se demander si Anna – et son brushing rigoureusement terrifiant – ne serait pas passée par là;
    • Enfant, l’Homme Givenchy aurait voulu jouer dans un groupe de heavy metal, malheureusement pour lui, – Santa?Lucia, sa maman, fervente bigote sicilienne le lui avait formellement interditcrucifix à la main – sous peine d’aller brûler en Enfer… C’est donc 15 ans après, casque façon « Slipknot » sur la tronche et collier « colonne vertébrale » au cou qu’il fait sa crise d’adolescence!;
    • Parce qu’il passe 6 jours sur 7 – ouais, le dimanche, c’est le jour du Seigneur – à soulever des poids dans sa salle de muscu préférée, l’Homme Givenchy tient à ce que cela se sache et c’est donc, tout naturellement qu’il parade fièrement dans la rue, tantôt tétons à l’air, tantôt biceps XXL aguicheusement exposés. Rien n’étant de trop pour afficher le corps pour lequel il sue autant, l’Homme Givenchy voue un culte religieux aux leggings – transparents ou pas – et aux pantalons – très – fuselés;
    • Dans la vie, l’Homme Givenchy ne fait pas dans la dentelle et pourtant, cela ne l’empêche pas d’en porter: en témoignent ses nombreux tee-shirts ou chemises constitués à partir de napperons chinés dans l’une ou l’autre brocante;
    • Alors que Jeanne Mas voyait la vie « En Rouge et Noir », l’Homme Givenchy la voit plutôt « En blanc et Noir ». Son ultime folie? Y intégrer du nude – c’est vrai quoi, on n’est jamais assez nu(de)!;

    L’Homme Burberry Prorsum: Modèle hiver 2010


    • L’Homme Burberry Prorsum, édition limitée hiver 2010 est un homme capillairement versatile: tantôt brun, noir, blond, blanc ou roux, il fait ce qu’il lui plaît, parce OUI, lui aussi, « il le vaut bien! »;
    • L’Homme Burberry Prorsum n’a pas que la peau sur les os, il porte celle des autres par kilo: du mouton, de la fourrure, du cuir, rien n’est too much pour cet inconditionnel de la nature, probablement approvisionné en bestioles dépecées par son tonton Scotty, fermier anglais de profession;
    • L’Homme Burberry Prorsum ne se contente pas de fourrer tout son barda dans son sac XXL – porté main ou épaule, cela dépend du poids du contenu (ouais parce que l’Homme Burberry Prorsum laisse les altères et autres ustensiles de gonflette à l’Homme Dolce&Gabbana) -, il fourre aussi ses bottes! Devinez avec quoi? Des poils pardi!
    • S’il est plutôt à poils qu’à poil, l’Homme Burberry Prorsum est facialement imberbe: les touffes, il les préfère amovibles!;
    • L’Homme Burberry Prorsum a beau arborer une crinière variable selon les humeurs, question vêtements, c’est plus sage: du noir, du bleu marine, du gris, du blanc, du beige, l’Homme Burberry Prorsum ne se mouille pas si ce n’est par la présence des coloris « Moutarde de Dijon » et « Kaki Commando »;
    • L’Homme Burberry Prorsum veut que vous voyiez en lui un mâle viril, prêt à tout pour défendre sa patrie, le père de vos rejetons et/ou l’amant empressé de vos nuits, du coup, tant qu’à porter du « Kaki Commando », autant y ajouter les deux kilos de boutons  qu’il a chourés pendant son bref passage à l’armée;