Lecteurs, lectrices,

L’heure est – une nouvelle fois – grave! (Décidément!)

N’y allons pas par quatre chemins, disons-le d’une façon brève, une bonne fois pour toute – un peu comme quand on arrache un sparadrap (le plus vite étant le mieux) – : en Belgique, c’est la crise!

Oui oui, si je vous le dis…

(Soupirs désespérés)

Bon, pas exactement la même qui s’est largement répandue un peu partout dans le Monde, celle dont je vous parle aujourd’hui n’est pas financière – OUF (« Hola l’ami, vous seriez adorable de me mettre ce manteau Burberry Prorsum, cette Rolex et – soyons fous – ces chaussures Kris Van Assche, dans un sac, c’est pour emporter, merci! ») – elle n’est « que » politique

Les plus informés d’entre vous sont déjà au courant de la situation en nos contrées – pas vraiment éloignées – et comprennent mon désarroi face à cette situation gouvernementale risible au plus haut point

Sauf que voilà, en de sombres heures où les partis se querellent au sujet d’une séparation du pays, ceux qui devraient rallier le peuple paradent dans des foires aux boudins et cela, dans des tenues plus ignobles les unes que les autres ou, dans le meilleur des cas, dans un style très « Mamie Huguette va cueillir des pâquerettes »

C’est bien simple, dès que je vois une photo de la famille royale, je suis physiquement incapable de réprimer un roulement d’yeux!

Pourtant, loin de moi l’idée d’en vouloir à la royauté: petit, je suivais l’actualité du gotha à la télévision et dans les magazines spécialisés (Point de Vue, Gala, …) qui jonchaient la table de la salle d’attente de mon médecin…

Je ne comprends juste pas pourquoi elle s’obstine à ignorer ce paramètre de communication visuelle

Et c’est là que je voulais en venir – ne me dites pas que vous pensiez que j’allais parler politique? Je suis ce qui se passe, comme tout le monde, mais je préfère laisser le soin à d’autres blogueurs spécialisés dans ce domaine d’attaquer cette thématique quelque peu moins « festive » que celle que je tente d’instaurer ici… -

Est-ce que vous aviez déjà songé au fait – pas si idiot qu’il n’y paraît – que la mode pouvait rallier un ensemble important de personnes voire un peuple tout entier?

C’est vrai quoi, alors que les toilettes des premières dames de France et des États-Unis d’Amérique sont scrupuleusement scrutées, analysées, relayées par la presse internationale, posant presque la mode en sport compétitif de haut niveau, tout le monde se fiche de ce que celle de Belgique porte – bon, il y a tout de même un magazine américain qui, dans un référendum datant de je ne sais quand, était parvenu, par je ne sais quel miracle, à classer Mathilde parmi les monarques les plus élégantes…

GROSSE MARRADE!

Pourtant, ce n’est pas faute de ne pas avoir d’illustres compatriotes hautement reconnus pour leur génialissime patte stylistique: si les noms d’Ann Demeulemeester, de Dries Van Noten, de Martin Margiela, de Kris Van Assche, et d’Olivier Theyskens vous disent quelque chose, vous devez aussi ne pas comprendre pourquoi la famille royale ne les privilégie pas plus…

Finalement, la façon dont elle se vêt devrait être une façon de communiquer avec son peuple au lieu de l’en éloigner à grands coups d’imprimés psychédéliques, de robes à la couleur inappropriée…

Prenez l’éternité stylistique de Grace Kelly et de Jackie O., gagnée à coups de lunettes démesurées, d’élégance maîtrisée, …

Bref, que fout le styliste royal? Qui est cet homme? Comment en est-il arrivé là? A-t-il un problème latent avec sa grand-mère? Déteste-t-il les jeunes au point de ne pas les prendre en considération? Milite-t-il pour la scission de la Belgique? … Toujours est-il que – et ce n’est que mon avis – son travail ne me parle pas!

Pour le coup, Mathilde n’est – décidément – pas revenue!

Très cordialement,

Monsieur de Vos

———————————————————-

Légende: Cardigan: MOSCHINO CHEAP & CHIC (resort 2011)/Shirt and trousers: DRIES VAN NOTEN (spring 2009)/Pearls/Crocodile Clutch: NANCY GONZALEZ/ »Big lips » 120 pumps: CHRISTIAN LOUBOUTIN